Skip to content

Les droits des personnes trans au travail

Amanda Valentine Dela Cruz
Cet article a été mis à jour le .

Chaque être humain a des droits. Aucune condition de base, y compris le genre, la couleur, l’origine, la taille, etc. ne devrait exister. Aujourd’hui, nous allons parler des personnes transgenres sur le lieu de travail et des difficultés spécifiques qu’elles rencontrent, malgré elles, juste pour pouvoir subvenir à leurs besoins.

Oui, c’est injuste, mais la discrimination envers les personnes trans sur le lieu de travail est plus répandue qu’on ne le pense. Il y a 195 pays qui ont des lois et des règlements différents. Il n’est pas difficile d’arriver à la conclusion que la majorité de la population transgenre en souffre encore.

On peut dire qu’il existe des mouvements sur les réseaux sociaux et que les personnes trans sont de plus en plus reconnus par les médias internationaux. Cependant, cela ne reflète toujours pas la réalité.

Les différences selon les pays

Ouvertement ou secrètement, il y a des personnes trans sur le lieu de travail. Toutefois, cela ne signifie pas que parce qu’une entreprise leurs accorde leurs droits, elles soient des lieux de travail inclusifs pour elles.

une femme trans écrit sur un tableau

Dans les pays plus progressistes où la méritocratie est plus valorisée que le respect des lois religieuses, les personnes transgenres sont sur un pied d’égalité. Par exemple, dans des pays comme les États-Unis, le Canada, l’Australie et de nombreux pays d’Europe, de nombreuses entreprises ne se soucient pas de l’identité de genre d’une personne.

Et dans des pays plus traditionnels comme les Philippines, la Malaisie et les pays du Moyen-Orient, le fait d’avoir un employé trans peut avoir un impact sur l’image de l’entreprise. Dans certains cas, être trans ou appartenir à la communauté LGBTQIA+ est considéré comme un crime et est tout simplement interdit.

Le premier site de rencontre décent pour femmes trans & gentlemen
Rejoignez plus de 125 000 membres
Inscrivez-vous

Exemples d’Actes Discriminatoires

Beaucoup de gens ont tendance à banaliser les malheurs des personnes trans parce qu’ils ne sont pas trans eux-même. C’est très similaire à ce que la plupart des hommes ressentent à propos des droits des femmes. Pour faire preuve d’empathie envers différents groupes de personnes, il faut connaître en détail ce qu’ils vivent.

un panneau pour toilettes

Dans cette section, nous allons brosser différents tableaux pour expliquer pourquoi la plupart des entreprises devraient transformer leurs lieux de travail en espaces sûrs.

1. L’utilisation Controversée des Toilettes

De nombreux établissements ont été vivement critiqués pour avoir pratiqué une discrimination à l’encontre des femmes trans utilisant les toilettes pour femmes. Parce que les entreprises n’éduquent pas leurs employés sur l’identité de genre, ces derniers imposent des règles inexistantes basées sur leurs croyances religieuses et régressives.

Des toilettes sont une nécessité dans toutes les entreprises. Correction, c’est une nécessité pour chaque être humain, d’où l’existence de toilettes mobiles dans les lieux publics et même sur les autoroutes.

De nombreuses personnes transgenres sont contraintes d’utiliser les toilettes correspondant au genre qui leur a été attribué à la naissance. Des individus ignorants craignent que les hommes se faisant passer pour des femmes n’utilisent le transgendérisme comme excuse pour profiter des femmes cis.

Leur crainte est fondée sur ce qu’ils peuvent comprendre, même s’il y a plus de risques que des hommes profitent de femmes transgenres qui entrent dans des toilettes pour hommes.

2. S’habiller comme le genre qui leur a été attribué à la naissance

La plupart des personnes transgenres souffrent de dysphorie de genre. Il s’agit d’un état qui peut mener à la dépression s’il n’est pas traité. Les traitements courants de la dysphorie de genre sont l’expression du genre, le traitement hormonal substitutif et la chirurgie d’affirmation de genre.

Si une personne transgenre est forcée de ne pas être fidèle à son identité de genre, cela peut entraîner de graves maladies mentales.  Celles-ci vont de la dépression jusqu’à l’anxiété. Pire encore, lorsqu’elle n’est pas en mesure d’exprimer qui elle est vraiment, elle peut être poussée à mettre fin à ses jours.

Si vous n’êtes pas une personne transgenre et que vous voulez un exemple simplifié auquel vous pouvez facilement vous identifier, imaginez que vous ayez des tatouages et que vous n’êtiez pas autorisé à travailler à cause de votre façon de vous exprimer.

Ou bien vous êtes jugé non pas en fonction de ce que vous pouvez faire pour l’entreprise, mais en fonction de votre apparence. Cela peut être la couleur de votre peau, votre taille, etc.

3. Mentalité de tribu

La réalité est que de nombreuses personnes ont une mentalité de tribu. Il s’agit de la tendance humaine à rechercher et à se rapprocher de personnes partageant les mêmes intérêts, les mêmes croyances ou les mêmes habitudes.

Vous ne serez tout simplement jamais assez bien pour ces personnes, car vous ne faites pas partie du groupe. Cette situation est aggravée lorsque cette mentalité est possédée par des personnes clés qui prennent les décisions dans l’entreprise.

Malheureusement, il ne s’agit pas seulement des personnes de la communauté LGBTQIA+ versus celles qui n’en font pas partie. En de nombreuses occasions, cela devient une bataille entre Cis et Trans. C’est un peu comme si les hommes ou les femmes homosexuels cisgenres se pliaient davantage aux exigences des hommes et des femmes hétéro-cis et discriminaient les personnes trans.

4. Les horaires de travail en perpétuel changement

Cela se produit souvent lors de modifications des quarts de travail. Certaines personnes appartenant à la communauté transgenre sont obligées de changer d’équipe simplement parce qu’un collègue cisgenre décide d’avoir un enfant ou pour d’autres raisons personnelles.

On demande à certaines personnes transgenres de modifier leurs horaires de travail ou de remplacer un employé pour faire place aux décisions de vie de celui-ci. Il peut s’agir de voyages en famille, de remises de diplômes aux enfants, etc.

La justification de l’employeur est que la plupart des personnes trans n’ont pas d’enfants. Certains d’entre eux vont jusqu’à penser qu’ils n’ont pas de vie sociale. 

Facteurs déterminants d’un lieu de travail trans-inclusif

Passons à quelque chose de plus positif. Si vous êtes une personne transgenre à la recherche d’un lieu de travail inclusif envers les trans, il est vital de les déterminer. Voici quelques-uns des signes les plus révélateurs qui vous inciteront à répondre à une candidature.

groupe de collègues de travail

1. Politiques d’Intégration des Trans

Certaines entreprises ont des politiques visant exclusivement à protéger les personnes transgenres. Beaucoup de gens considèrent cela comme un privilège alors qu’en réalité, c’est un droit. Même si le monde est sens dessus dessous, il est indéniable que les personnes transgenres sont victimes de discrimination au travail au quotidien.

Si vous êtes une personne transgenre et que vous passez un entretien d’embauche, il n’y a aucun mal à demander si l’entreprise a des politiques inclusives pour les personnes trans.

2. Avantages pour les Personnes Transgenres

Il existe des entreprises qui aident les personnes transgenres dans leur transition. Certaines d’entre elles offrent des aides pour les traitements hormonaux de substitution et d’autres vont jusqu’à prendre en charge la chirurgie d’affirmation de genre. Bien que ces cas soient rares, ils existent.

3. Formation OSIG pour les employés cisgenres

Chaque individu a une orientation sexuelle et une expression d’identité de genre (OSIG) uniques. Les personnes trans ou non binaires ne sont pas les seules à en avoir. C’est pourquoi il est très important de savoir si l’entreprise qui attire votre attention a la formation nécessaire pour garantir que tous ceux qui travaillent pour elle respectent l’OSIG de leurs collègues.

4. Accès aux toilettes

Un signal d’alarme important est l’interdiction faite par l’entreprise aux femmes transgenres d’utiliser les toilettes pour femmes et aux hommes trans d’utiliser les toilettes pour hommes. C’est le moyen le plus simple de déterminer si une entreprise est inclusive ou non.

Tenez-vous à l’écart de ce genre d’entreprises, car la direction tolère la discrimination.

5. Pronoms

Si les personnes de l’entreprise ne prennent pas la peine d’utiliser les pronoms appropriés correspondant à votre identité de genre, partez. Il n’y a aucune excuse à ce comportement. Il ne faut pratiquement aucun effort pour remplacer « il » par « elle » et vice versa. Cela ne fera que déclencher inutilement votre dysphorie de genre.

6. Codes vestimentaires

Finalement, si l’entreprise vous permet de vous habiller en fonction de votre identité de genre, allez-y. C’est le facteur qui a le plus d’impact car il englobe tout ce qui valide votre réalité.

Les opportunités sont nombreuses et vous ne devez jamais compromettre votre bonheur et votre identité pour qui que ce soit.

Bonne recherche d’emploi !

Publié dans Informatif Mots-clés #
Le premier site de rencontre décent pour femmes trans & gentlemen
Rejoignez plus de 125 000 membres
Inscrivez-vous

À propos de l’auteur

Amanda Valentine Dela Cruz
Just a random trans woman playing with makeup and skincare. Loves bacon and the operating table. I'm also the author of the dating guide book Dating Transgender Women for Gentlemen. Know more -> dtwfgbook.com

Articles similaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *